Annonce

Le Gouvernement de la République du Tchad signe un Nouvel Accord avec African Parks pour gérer le massif de l’Ennedi, un Site Spectaculaire du Patrimoine Mondial au Tchad

Un montant de 7,7 millions d'euros a été engagé par l'Union européenne et la Dutch Postcode Lottery (La Lotterie Néerlandaise) pour financer la gestion et la restauration de la Réserve Naturelle et Culturelle de l’Ennedi

Ennedi Arch © Michael Viljoen
Des formations rocheuses naturelles exceptionnelles dominent le paysage de la Réserve Naturelle et Culturelle de l’Ennedi au Tchad

Johannesburg, Afrique du Sud: La République du Tchad et African Parks ont annoncé mardi 19 février, la signature d'un accord de gestion et de restauration de la Réserve Naturelle et Culturelle de l'Ennedi, un Site du Patrimoine Mondial situé dans le nord-est du pays. Oasis de vie dans le Sahara, la vaste réserve de 40.000 km² est un paysage de désert au patrimoine culturel extrêmement riche, avec des indices de présence humaine remontant à plus de 10.000 ans. Dans la foulée de l'annonce de l'expansion de l'Ecosystème du Grand Zakouma en octobre dernier, l’Ennedi représente un engagement extraordinaire de plus du Gouvernement du Tchad envers la protection à long terme de ses ressources naturelles et ses paysages sauvages. Il s’agit aussi du quatorzième parc sur le continent africain à passer sous gestion de l'organisation African Parks, élargissant ainsi son empreinte à plus de 10 millions d'hectares - la plus grande superficie de conservation sous gestion d’une seule ONG en Afrique.

La conservation du Massif de l'Ennedi dans le cadre de cet accord est rendue possible grâce à plusieurs partenaires clés. L'Union européenne a déjà engagé 4,7 millions d'euros sur 5 années pour African Parks, et il a été annoncé hier, le 12 février lors d'un événement privé à Amsterdam, que la Dutch Postcode Lottery a également engagé 3 millions d'euros sur trois ans pour African Parks et la gestion de la réserve.

"L'Ennedi est un trésor national et international unique, imprégné d'une histoire culturelle riche de présence humaine dans un environnement naturel remarquable", a déclaré le Ministre Tchadien de l'Environnement et des Pêches, Dr Ahmat Mbodou Mahamat, "Le partenariat avec African Parks Network s'aligne sur notre volonté et notre obligation morale de protéger et réhabiliter cet écosystème, d'assurer la génération continue de bénéfices pour les populations locales, et de créer d'autres opportunités au travers notamment du tourisme, mais également par des initiatives modernes de protection des sites  archéologiques et de conservation et de réhabilitation de la faune sauvage."

 À cheval sur les zones sahéliennes et sahariennes du nord-est du Tchad, la Réserve Naturelle et Culturelle de l'Ennedi est un écosystème désertique qui abrite une biodiversité unique, dont une petite population relique de crocodiles, plus de 525 espèces de flore et au moins 199 espèces d'oiseaux qui la traversent sur leurs routes migratoires transcontinentales. Unique en son genre, caractérisé par d'immenses arcs rocheux, des piliers, des gorges, des plateaux et des canyons qui abritent des sources d'eau permanentes créant un écosystème désertique unique, l’Ennedi a été inscrit comme site mixte naturel et culturel au Patrimoine Mondial en 2016. Son fabuleux patrimoine artistique et culturel est ancré dans sa riche histoire d’occupation humaine, dont les traces visibles remontent à plus de 10.000 ans. L’Ennedi abrite ainsi l'un des plus importants ensembles de peintures et de gravures rupestres témoignant de la continuité de cette présence anthropique. Les moyens de subsistance des populations de la région, consituée notamment des deux groupes d'éleveurs semi-nomades sont principalement liés à la disponibilité en eau, en pâturages et d'autres ressources qui y sont associées.

Cependant, cinquante années de braconnage intensif ont largement éradiqué la plupart des animaux sauvages qui se trouvaient auparavant dans l’Ennedi. Des activités humaines non viables, y compris le braconnage, certaines pratiques pastorales la collecte du bois, les activités non réglementées des véhicules et la dégradation des certains sites archéologiques, continuent de menacer ses ressources naturelles et culturelles. "L’Ennedi est un joyau mondial absolu, mais une protection est nécessaire pour sécuriser ce paysage historique et culturellement significatif", a Margriet Schreuders, Directrice des Œuvres Caritatives de la Dutch Postcode Lottery. "Nous sommes ravis de pouvoir soutenir African Parks dans la gestion à long terme de cette réserve, et de voir sa transformation au fil du temps au profit des populations et de la faune du Tchad".

La République du Tchad et African Parks se sont engagés à la restauration et à la protection à long terme de cet écosystème, et à recréer à terme une représentation solide des biomes sahariens et sahéliens que l'on ne trouve nulle part ailleurs au Sahel. Pour parvenir à cette vision, African Parks engagera et intégrera les populations locales dans la conservation de l'Ennedi en fournissant des programmes éducatifs, en créant des emplois et en établissant des sources de revenus durables où le tourisme jouera un rôle clé. Les priorités de gestion incluront également le développement de l'infrastructure nécessaire et la mise en œuvre d'activités importantes d'application de la loi et de conservation ainsi que la réintroduction d'espèces clés.

"C'est un engagement exemplaire de plus de la part du Gouvernement Tchadien pour sécuriser ses ressources naturelles et valoriser son patrimoine naturel unique et mondialement inestimable" a déclaré Peter Fearnhead, PDG d'African Parks, "Ensemble, nous visons à réhabiliter un site naturel et culturel exceptionnellement important pour le bénéfice de cet écosystème et des milliers de personnes qui en dépendent. S’étendant sur un vaste territoire de 40 000 km², il s'agit d'un paysage critique dans lequel les gens jouent un rôle essentiel et unique depuis plus de 10.000 ans".

La Réserve Naturelle et Culturelle de l’Ennedi est le quatorzième parc à passer sous la gestion d’African Parks, la superficie totale de ces parcs s'étend maintenant sur plus de dix millions d'hectares et couvre sept écorégions distinctes à travers le continent Afrique. Cette extension est un pas de plus vers la réalisation de l'objectif d'African Parks de gérer 20 parcs sur 10 millions d'hectares d'ici 2020.

Pour voir le communiqué de presse en ligne, veuillez cliquer ici